Fonctionnement

Vidéos

CHSCT du 4 avril

Ordre du Jour :

  1. Procédure de dématérialisation du calcul du quotient familial pour les étudiants dans le cadre de la tarification
  2. Projet de service du service Prévention des enjeux environnementaux

Régime indemnitaire - RIFSEEP

Plus on avance et plus la sensation que la collectivité ne veut pas donner plus que l’enveloppe allouée au début (un million d’Euros) s’installe. Plus on avance, plus on s’aperçoit que certaines et certains ne toucheront RIEN DU TOUT. Plus on avance et plus on sait que tant que nous ne saurons pas comment nos élus vont reconnaître effectivement le travail et l’implication de nos collègues, moins nous avancerons dans ce RIFSEEP. Plus on avance et plus on constate que ce RIFSEEP, censé simplifier les choses crée, en fait, de nouveaux régimes, tente de revaloriser des horaires décalés pour certain-e-s alors que pour d’autres la délibération du temps de travail permettra la fin des heures supplémentaires et entrainera une dégradation des conditions de travail et de vie, etc.

Amiante - place du Château

Les travaux d'aménagement des futurs locaux du 5ème lieu, 5 place du château, ont été stoppés par l'inspection du travail en raison, semble-t-il, de la présence d'amiante dans les murs.
La société privée chargée de faire ces travaux a été évacuée et elle serait revenue avec les équipements adaptés… devant nos agent-e-s !!!
Si cela devait s'avérer exact, comment se fait-il que l'Eurométropole, maître d'œuvre, n'ait pas été en mesure de prévenir le CHSCT et n'ait pas pris les mesures nécessaires et obligatoires en la matière ?

Education - animatrices et animateurs.

La CGT a été régulièrement interpelée lors de ses récentes tournées sur le terrain par les animatrices et animateurs. Le motif : leur temps de travail non-complet.

Entre celles et ceux qui nous disent que le temps n'est plus suffisant, qu'ils ou elles consacrent du temps personnel pour les préparations, et celles et ceux qui disent qu'elles ou ils n'arrivent plus à boucler les fins de mois, la revendication majoritaire des agent-e-s rencontré-e-s c'est d'avoir plus de temps de travail.

L’obscurantisme tue encore et partout !

L'attaque de deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande le vendredi 15 mars par un individu se revendiquant d'extrême droite a fait 50 morts dans la communauté musulmane néo-zélandaise.
La CGT adresse en premier lieu ses sincères condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessé-e-s touché-e-es lors de ce massacre. La CGT s’associe à la douleur de la population de Nouvelle-Zélande.
Les idées politiques et les raisons affichées qui justifient ce passage à l’acte nous rappellent à quel point le rejet de l'autre mène à la haine, la violence, la guerre, la terreur.
La CGT qui œuvre pour la paix, la solidarité et contre le racisme continuera de combattre sans relâche les idées d'extrême droite et les organisations qui véhiculent ces idées.
Il est urgent d’aller vers une société plus progressiste et ouverte sur les cultures.
La CGT renouvelle sa solidarité à la population de Nouvelle-Zélande et fait part de sa solidarité et de sa fraternité à New-Zealand Confederation Trade Union (NZCTU) ainsi qu'à toutes et tous les travailleurs.euse.s touché.e.s directement ou indirectement par ces assassinats.

RIFSEEP : on attend… toujours…

…la réponse de notre exécutif à nos deux revendications : l’alignement du Régime Indemnitaire de toutes et tous les agent-e-s au niveau de la filière la mieux rémunérée, et la hausse de la prime du mois d’avril jusqu’à 1000€ pour les catégories B et C.
Encore une fois, l’administration poursuit le mandat donné par les élu-e-s de discuter de technique plutôt que de revenir avec les réponses à nos demandes. Mais il est vrai que les vacances approchent, et que fidèles aux techniques nationales, les élu-e-s locaux comptent bien sur cette période où nos collègues se reposent et se détendent enfin pour leur apporter des réponses qui ne les satisferont sans doute pas.

L’Administration des ressources humaines (ARH) en souffrance

Cela fait plusieurs mois que les agent-e-s qui sont au sein de ce service sont en souffrance et se battent quotidiennement pour pouvoir exercer leur métier et leurs missions du mieux possible.
Mais la coupe est pleine : les mobilités, les arrêts de travail, la charge de travail qui augmente, sa complexification, le manque de personnel et le manque de reconnaissance de leurs compétences et capacités font que les agent-e-s n’en peuvent plus, malgré les appels aux secours répétés sans véritable réponse adéquate !
La CGT est intervenue auprès de la Direction Générale afin que leur demande de renforcement de leur équipe et la revalorisation de leur statut soient entendues.
Hélas, il semble que cela ne soit pas le cas. Si cela devait perdurer, la CGT n’aura d’autre choix que de saisir l’exécutif, tout en sachant que ce service est aussi celui qui s’occupe de nos paies !!!!