Fonctionnement

Vidéos

Grève & Manif - 19 mars - 14h place Kleber

Le président de la République, le Premier ministre et le gouvernement, en accord avec le MEDEF, mettent en œuvre une politique ultralibérale. Celle-ci, multiplie les attaques contre les salarié-e-s, qu’ils et elles soient du secteur privé ou du secteur public. Les agent-e-s de la Fonction publique et leurs missions sont au cœur des visées régressives du pouvoir exécutif.

Après le retour du gel de la valeur du point qui entraîne des pertes de pouvoir d’achat sans précédent, la mauvaise compensation de la hausse de la CSG, le rétablissement du jour de carence injuste tant pour les salarié-e-s du privé que pour les agent-e-s du public, pour ne s’en tenir qu’à quelques exemples, voici un projet de loi dévastateur de contre-réforme de la Fonction publique.

En démantelant les organismes consultatifs de la Fonction publique et en remettant en cause les mandats des représentant-e-s des personnels, en projetant un recours encore plus massif aux contractue-le-ls, synonyme de précarité accrue et d’affaiblissement de la garantie de neutralité des agents publics, en accentuant fortement les éléments individuels de rémunération ouvrant ainsi la porte à des pratiques clientélistes, ce projet de loi constitue une charge sans précédent contre le Statut Général des fonctionnaires.

Pire, en créant un arsenal de dispositions, notamment organisant la mobilité forcée, pour accompagner de nouvelles et massives suppressions d’emplois et favoriser l’abandon ou la privatisation de missions publiques, ce texte est également porteur de reculs très graves pour l’ensemble de la population aggravant encore les inégalités.

Tout cela se fait à la hussarde, dans un calendrier extrêmement resserré qui ne permet pas une concertation digne de ce nom – le texte pourrait être adopté dès juin au Parlement - et ce sans tenir compte des propositions et positions des organisations syndicales.

La coupe est plus que pleine : elle déborde ! L’heure est à la mobilisation de toutes et tous. Pour :

- Une augmentation générale et immédiate des salaires des agent-e-s de la Fonction publique.

- Des mesures de rattrapage des pertes subies depuis des années.

- Un plan de titularisation.

- Des créations d’emplois statutaires partout où cela est nécessaire.

- L’abrogation du jour de carence.

- La revalorisation des pensions.

- Le maintien et l’amélioration de notre régime particulier de retraite et du code des pensions civiles et militaires ainsi que de la CNRACL.

- Le retrait du projet de loi au profit de mesure renforçant et rénovant le Statut général et permettant un meilleur fonctionnement des services publics.

Le 19 mars, la CGT, FO, Solidaires et FSU, avec les organisations de jeunesse Unef-UNL-UNLSD, appellent à amplifier la mobilisation en participant aux actions dans l’entreprise et dans la rue et aux appels à la grève.