Fonctionnement

Vidéos

Projet déontologie - Comité Technique du 12 mars

On nous a présenté le dispositif de protection des « lanceurs d’alerte » et le code de déontologie. Pour nous, la protection se justifie et garantit la sécurisation de l’agent témoin d’agissements qui posent question, et qui le signale. Concernant le code, la CGT est plus réservée, étant donné qu’il existe déjà un corpus juridique précisant les règles déontologiques. Toutefois, pour nous, ce projet doit permettre à la collectivité d’organiser la formation continue des agent-e-s dans ce domaine car, avec le temps, certain-e-s oublient, sans penser à mal, ce que sont nos obligations. Enfin, cet outil permet aussi aux cadres d’êtres un support et un soutien pour les agent-e-s confronté-e-s à un doute. La CGT a voté POUR.